Une quête de réactivité et d’efficacité décisionnelle

Une quête de réactivité et d’efficacité décisionnelle

L’ère de l’expérience client bouleverse les codes et l’explosion des volumes de données disponibles amène les directions marketing à repenser les process en intégrant de nouvelles solutions techniques qui leur permettent de s’adapter à des marchés toujours plus fluctuants. Explications !

En tant que Directeur technique d’Epsilon France, Antoine Barbet accompagne de nombreuses directions marketing dans leur transformation digitale. « Même si le phénomène est engagé depuis plus de 10 à 15 ans, note l’expert, il ne cesse de se renforcer, de s’accélérer et surtout, d’évoluer vers de nouveaux usages, de nouvelles exigences qui parfois peuvent déstabiliser les équipes marketing ». En effet, le développement de la mobilité, de l’accès permanent à l’information, du cloud, de l’intelligence artificielle, porté par la prolifération des terminaux et la multiplication des canaux de communication, « amènent à une transformation globale de l’approche marketing des entreprises. L’environnement numérique qui se développe en permanence permet aujourd’hui de proposer des approches et des expérience toujours plus personnalisées, et renforce la notion d’efficacité marketing ». Parce qu’aujourd’hui toutes les étapes du funnel marketing sur l’ensemble des médias numériques génèrent des données, les campagnes peuvent faire en temps réel et en permanence, l’objet d’un affinage constant. Le risque ? Se perdre dans un torrent d’informations sans jamais pouvoir en tirer véritablement profit ! « C’est pour limiter ce risque qu’un accompagnement au changement s’impose, en vue d’adopter de nouvelles méthodes et de nouvelles compétences, reposant toutes sur un enjeu essentiel : l’exploitation de données unifiées », précise Antoine Barbet.

Une mutation stratégique majeure

Qualité et unification des données, rationalisation de leur exploitation, automatisation des process, pour exploiter le plein potentiel des data marketing, il s’agit de se doter d’outils d’analytics performants qui permettront à l’entreprise « de s’inscrire dans une nouvelle dynamique d’expérimentions, de testing qui replace le marketing au centre des stratégies car, qui mieux que les équipes marketing connait le client ? », interpelle Antoine Barbet.  Ces nouvelles réalités ouvrent la voie à une adoption massive de solutions de Business Intelligence. « Ces dernières sont à la base du regroupement des données à des fins de visualisation et d’analyse. Si elles peuvent sembler complexes, leur fonctionnement repose sur leur capacité à centraliser les règles et les processus internes de l’entreprise, afin de s’adapter toujours plus vite à des marchés dont les évolutions ne cessent de s’accélérer », affirme le Directeur Technique d’Epsilon France. Dans ce contexte, Datorama présente trois caractéristiques essentielles qui font la différence. « La multiplicité des connecteurs média et marketing sont un atout majeur, estime Antoine Barbet, car ils épargnent des coûts et du temps consacrés d’ordinaire à du développement sur mesure ». Par ailleurs, la plateforme ne nécessite aucune infrastructure de stockage des données particulière car elles sont directement intégrées dans la plateforme. « Enfin, souligne Antoine Barbet, de nombreuses fonctionnalités additionnelles sont disponibles des prises de décision automatisées ». Une campagne marketing n’atteint les objectifs minimum définis à date ? Datorama peut la mettre en pause sans intervention des équipes. Le bénéfice pour l’entreprise : « la possibilité de consacrer l’énergie des équipes marketing sur l’analyse, la prise de hauteur stratégique et la décision éclairée et pertinente », conclut Antoine Barbet. 

Pour aller plus loin dans la compréhension et l’analyse d’Antoine Barbet de l’impact de la transformation digitale du marketing et des apports de Datorama en matière de Business Intelligence, retrouvez le podcast complet. 

Source link

Laisser un commentaire

Fermer le menu